InfoPatrimoine.caVille de Rivière-du-Loup : +1 418-867-6616
MRC de Rivière-du-Loup : +1 418 867-2485 poste 240

INFOPatrimoine

L’ornementation et les saillies

image

L’ornementation et les saillies

Restaurer

Le charme et l’originalité des décorsRestaurerGuide d’intervention en patrimoine bâti, Ruralys, maison, galeries, chambranles, frises décoratives
image
InfoPatrimoine.ca

Le charme et l’originalité des décors

Les galeries, les chambranles des fenêtres et les frises décoratives sont l’expression du savoir-faire des artisans de la région. Tantôt simple, tantôt chargé, le décor des maisons suit les modes selon les époques. Le souci du détail dans l’ornementation caractérise l’architecture d’une région. On doit conserver cette originalité et lui redonner toute sa beauté d’antan.

Les galeries

La galerie est d’abord pratique. Au fil des siècles, elle devient un élément de décor important. De la simple aire de circulation, elle prendra ensuite une allure plus majestueuse et même surchargée à l’époque victorienne.

La toiture de la galerie

Les extrémités de la toiture sont tronquées ou droites. Les pièces qui soutiennent le toit de la galerie sont apparentes ou plafonnées. Il est préférable de fermer le plafond de la galerie avec des planchettes de bois plutôt qu’avec de la tôle ou du PVC. Pour permettre une aération, on doit prévoir la pose de petites grilles d’aération entre les lattes de bois du plafond ou faire une fente continue sur toute la longueur fermée par un grillage moustiquaire.

Guide : La toiture de la galerie (395S ainte-Hélène) Guide : La toiture de la galerie (692 Saint-Alexandre) Guide : La toiture de la galerie (Cacouna- route 132)

Les aisseliers

Les aisseliers ornent l’extrémité des poteaux de la galerie et ajoutent une touche de légèreté à l’ensemble.

Guide : Les aisseliers (595 Saint-Pascal) Guide : Les aisseliers (Route du Fleuve - Notre-Dame-du-Portage) (Auteur : J.M Bédard)
La balustrade

Les barreaux droits ou découpés s’observent souvent sur les maisons québécoises d’inspiration classique. Guide : La balustrade (69 Saint-André) Guide : La balustrade (65 Kamouraska) Guide : La balustrade (304 LaPocatière) Guide : La balustrade (50 Saint-André)
Guide : La balustrade (202 Rivière-Ouelle) Guide : La balustrade (198 Saint-André) Guide : La balustrade (Route du Fleuve - Notre-Dame-du-Portage) Les barreaux tournés et les formes complexes découpées sont courants à partir du milieu du 19e siècle. Guide : La balustrade (37 Kamouraska)
Les barreaux de fonte à motifs floraux sont exceptionnels.

Réparer ou modifier les balustrades

Il est souhaitable de conserver les balustrades anciennes afin de préserver l’authenticité, le charme et la valeur patrimoniale de la maison. Puisqu’elles sont plus basses que les normes actuelles, certains travaux sur celles-ci nécessitent une approbation de la Régie du bâtiment du Québec. Quelques alternatives au rehaussement ont déjà été approuvées, mais chaque cas est unique et doit être analysé par la Régie. Les barreaux de la balustrade sont toujours encastrés sous la main courante. Évitez de clouer des barreaux par-dessus la main courante ou de remplacer une rampe ancienne par une balustrade préfabriquée vendue en quincaillerie.

Les chambranles

Les chambranles en bois sont des éléments du décor qui ont un grand impact visuel. Ils sont souvent peints d’une couleur différente pour créer un contraste avec le mur. Fixés sur le revêtement extérieur autour des fenêtres et des portes, ils permettent la création de plusieurs formes originales. Si les anciens chambranles de votre maison ont été enlevés, procédez par analogie et redonnez-lui toute son élégance en vous inspirant des maisons semblables de votre milieu.

Guide : Les chambranles (Saint-Pascal) (Auteur : G. Paradis) Guide : Les chambranles (A1206 La pocatière) uide : Les chambranles (199 Morel Kamouraska) Guide : Les chambranles (395 Sainte-Hélène)
Les autres éléments de décor

Les corniches, les lucarnes et les rives des toits sont des endroits privilégiés pour ajouter de petits détails menuisés. Les planches cornières recouvrent toujours le revêtement aux angles de la maison. Entretenir et repeindre régulièrement ces éléments de bois leur assurent une bonne longévité et conservent le charme de la maison.

Guide : Les corniches : consoles (Saint-Arsène) Guide : Les corniches : frises décoratives (92 fraser, Rivière-du-Loup) Guide : Les corniches : mât de faîtage (Notre-Dame-du-Portage, Route du Fleuve, détail du pignon) Guide : Les corniches : planche cornière (395 Sainte-Hélène)
Conserver l’ornementation d’une maison ancienne

Une maison qui a perdu son ornementation perd une partie de son authenticité. Les chambranles (encadrements) des portes et des fenêtres, les planches cornières, les galeries et autres éléments décoratifs doivent être conservés. Attention toutefois de ne pas tomber dans l’excès d’ornementation, car à l’inverse, une maison simple à laquelle on ajoute trop de détails architecturaux stylisés perd aussi son charme.

Guide : Réglementation sans galerie Guide : Réglementation avec galerie
Réglementation

Selon le Code national du bâtiment, la hauteur de la galerie détermine celle de la balustrade. Une galerie à moins de 24 pouces du sol ne requiert aucune balustrade. À moins de six pieds du sol, la balustrade doit avoir 36 pouces de hauteur. Lorsque la galerie est située à plus de six pieds du sol, la balustrade exigée doit s’élever à 42 pouces. De plus, lorsque le bâtiment est public, peu importe la hauteur de la galerie, la balustrade doit aussi avoir 42 pouces en hauteur.

Téléchargez le guide en version PDF (9 949 ko)


Dernière mise à jour : 2017-03-30 @ 14:43
Copyright © 2015-2017 InfoPatrimoine - Tous droits réservés.
Conception Oznogco Multimédia